Aconcagua

Voie Glacier des Polonais (“Glacier de los Polacos”)


La voie Glacier des Polonais fut ouverte en 1934 par une cordée de montagnards d’origine polonaise (d’où son nom) et fut la première route d’ascension à l’Aconcagua après la Voie Normale.

Elle est mondialement connue en raison de ses attractions naturelles et de ses paysages formidables, et s’est convertie en une voie classique pour les alpinistes sportifs. Sur cette voie, les itinéraires à suivre, basiquement peuvent être trois: Voie Traversée Glacier des Polonais (ou le Faux Polonais), Voie Guanacos et Voie Glacier des Polonais (avec ses variantes Originelle ou Directe), chacune d’elle montrant de beaux paysages de l’Aconcagua.

Cependant, la possibilité et le choix de chaque voie dépend des visiteurs, tenant en compte leur niveau d’habileté technique, l’expérience et le niveau de risque à prendre. A la suite, nous vous apportons un détail complet pour chaque voie, avec informations, cartes et photos.

intro

Voie Glacier des Polonais (Glacier de los Polacos)



1. Voie Traversée des Polonais (Faux Polonais)

1a. Approche

Approche – Tronçon 1: Punta de Vacas (2350m) – Pampa de Leñas (2950m)

Durée estimée: 4 – 5 hs
Dénivelé: 600m

Sur la route 7 à environ 160 km de la ville de Mendoza, la voie traverse au moyen d’un pont le “Río Vacas”. Immédiatement apparaissent à la vue les constructions de “Punta de Vacas” où se trouve un important Escadron de la Gendarmerie Nationale.

En bordure gauche du Río Vacas on aperçoit une large plage à laquelle on peut accéder en véhicule à environ 200m. Juste en ce point commence le sentier d’approche par cette intéressante vallée des Andes Centrales qui fut explorée par l’expédition de Fitz Gerald de 1897, et que l’expédition polonaise de 1934 devait suivre pour établir un nouveau chemin d’accès et ascension à l’Aconcagua.

Le sentier toujours très visible reste sur la rive gauche du rio. On traverse quelques affluents du Vacas et finalement on accède à un terrain assez plat avec une végétation arbustive repérable.

On arrive ainsi à “Pampa de Leñas”, où se trouve un refuge de Gardes du Parc qui contrôlent l’autorisation d’accès.

Voir Carte et Photos
Punta de Vacas – Pampa de Leñas (2950m)

Punta de Vacas (2350m) – Pampa de Leñas (2950m)

Approche – Tronçon 2: Pampa de Leñas (2950m) – Casa de Piedra (3250m)

Durée estimée: 5 – 7 hs
Dénivelé: 300m

Le sentier continue à gauche mais seulement sur quelques centaines de mètres, jusqu’à atteindre le pont qui traverse vers la rive droite du rio. Le sentier continuera toujours à droite du cours d’eau, montant de manière prononcée en première partie, jusqu’à gagner un secteur de peu de dénivelé mais très étendu. Au loin on distingue une plage sauvage et un rocher proéminent juste là où commence la pente du versant du cordon Est de la gorge, c’est “Casa de Piedra”. A mesure que nous nous approchons, nous traversons une vega (vallée fertile) avec des jaillissements d’eau cristalline. A gauche s’ouvre la gorge de “Los Relinchos”. Au fond de celle-ci apparaît contre le ciel la svelte silhouette du colosse d’Amérique. C’est le premier endroit duquel on peut voir l’Aconcagua dans cette approche. Depuis le camp Casa de Piedras, situé à environ 500m plus en avant de ce point, ce n’est déjà plus possible de le voir.

Voir Carte et Photos
Pampa de Leñas – Casa de Piedra (3250m)

Pampa de Leñas (2950m) – Casa de Piedra (3250m)

Approche – Tronçon 3: Casa de Piedra (3250m) – Camp de base Plaza Argentina (4200m)

Durée estimée: 5 – 7 hs
Dénivelé: 850m

Cette journée se caractérise par le fait d’abandonner l’énorme “Quebrada de Vacas” pour nous mettre dans la “Quebrada de Relinchos”, beaucoup plus étroite et escarpée. La journée commencera par le passage du Río Vacas. Ainsi commence l’ascension de cette gorge, toujours à droite du ruisseau Relincho, qui en cette saison d’été descend habituellement avec beaucoup d’eau et avec un grand fracas.

Le flanc vers le versant Nord du ruisseau est quelque peu exposé en raison de sa pente, et vu que le chemin est assez étroit, il est très recommandé d’avoir des bâtons pour ce flanc.

On arrive à une zone qui se caractérise par un changement de pente devenant assez abrupte. On monte par quelques zigzag au vu des cascades du Relincho. Ce chemin nous amène à la partie supérieure du ruisseau, au dessus des cascades où il faut chercher un bon endroit pour traverser le rio. Cela peut être une pataugeoire délicate, surtout les années de forte fonte, et il est donc conseillé de prendre les précautions nécessaires.

En cet endroit, nous sommes à 3850m. Ce sera la dernière traversée de torrents dans la mesure où le chemin continue toujours sur la gauche du Relincho. Cette dernière partie d’approche offre une vue spectaculaire sur l’Aconcagua comme sur son voisin immédiat au nord-ouest, le sommet Ameghino (5883m) à la paroi Sud escarpée.

Les dernières moraines s’évitent par la gauche, atteignant le bord d’un vaste plateau qui arrive à Camp de base “Plaza Argentina” depuis le sud. Ce camp bénéficie du service d’un médecin, de Gardes du Parc et d’un bon nombre d’entreprises prestataires de services.

Voir Carte et Photos
Casa de Piedra – Plaza Argentina (4200m)

Casa de Piedra (3250m) – Camp de base Plaza Argentina (4200m)



Passage du Río Vacas

Il s’avère très intéressant de passer un accord préalable avec les muletiers pour traverser ce cours d’eau à dos d’animal dans la mesure où, comme il n’a pas un gros débit à cette altitude, il est très froid, en particulier quand on le traverse le matin tôt. Les muletiers sont habitués à aider les membres d’expédition en ce point de passage avec des mules chaisières. Normalement il est d’usage de les remercier avec un pourboire.

1b. Ascension

Ascension – Tronçon 1: Camp de base Plaza Argentina (4200m) – Camp 1 (4900m)

Durée estimée: 4 – 6 hs
Dénivelé: 700m

L’ascension commence par un chemin qui prend rapidement de l’altitude en direction des contreforts rocheux joints à l’ouest du camp. Ici le chemin devient diagonal au nord pour se rapprocher de la grande moraine qui occupe une bonne partie de cette vallée.

Un ruisseau d’assez fort débit en été, qui court à l’union des éboulis avec la moraine, devra être surmonté au meilleur point, selon comment se présente la saison. Normalement il est possible de le surmonter avec un pont de neige ou des pénitents.

Nous montons ainsi à un véritable haut plateau composé de moraines qui alternent avec des petites lagunes et quelques tas de rocs. De temps en temps la glace apparaît parmi les cailloux détachés, se transformant en un assez grand danger car ce sont de véritables toboggans de glace sale.

Maintenant on aperçoit une grande moraine frontale qui ferme le pas entre un nouveau contrefort rocheux au sud et les versants du mont Ameghino. C’est une zone où en outre il y a souvent des pénitents. Ici la pente augmente considérablement et le chemin rejoint juste le passage le plus bas de cette formation, par où descend habituellement un ruisseau de dégel. Là, la pente diminue et l’orographie offre un vrai plateau où se trouve le Camp 1. Ce camp présente deux secteurs aptes pour installer les tentes, un inférieur récemment décrit, et un autre supérieur qui se trouve juste au-dessus du précédent à environ 50m de dénivelé ou 10 minutes de marche.

Voir Carte et Photos
Plaza Argentina – Camp 1 (4900m)

Camp de base Plaza Argentina – Camp 1 (4900m)

Camp 1 (4900m)

Durant les mois d’été, ce camp a généralement de l’eau, ce qui facilite les tâches de cuisine et réhydratation. Il est indispensable de penser à respecter l’hygiène du cours d’eau.

Ascension – Tronçon 2: Camp 1 (4900m) – Camp 2 (5850m)

Durée estimée: 5 a 7 hs, Dénivelé: 950m

Camp 1 (4900m) – Camp 2 (5850m)

Le chemin commence par de longues diagonales sur les flancs de l’Ameghino jusqu’à atteindre un point de référence, le col Ameghino-Aconcagua à 5200m. Depuis cette porte, le chemin continue toujours en terrain facile maintenant en direction nette vers le sommet de l’Aconcagua. Plusieurs zigzag montent vers une bande repérable de roches obscures.

A quelques 50m en dessous de cette formation apparaissent des chemins en nette traversée vers la droite, permettant d’éviter cette marche rocheuse.

Juste au point où les rochers perdent leur continuité, le chemin recommence à chercher la pente maximale pour déboucher maintenant en une énorme terrasse naturelle juste au pied du Glacier des Polonais. Ici, au milieu de plusieurs moraines se trouve le Camp 2.

Un vrai spectacle consiste à se situer à la base de l’imposant Glacier des Polonais. La vue vers l’Est aussi est impressionnante dans la mesure où l’on aperçoit dans une même ligne les vallées qui composent le chemin d’ascension, la gorge de Relinchos et son ouverture sur la Vallée “de Vacas”. Au nord-ouest on apprécie le Sommet Tambillo et au nord le “Cordón de la Ramada”.

Voir Carte et Photos
Camp 1 (4900m) – Camp 2 (5850m)

Ascension – Tronçon 3: Camp 2 – SOMMET (6962m)

Durée estimée: 8 – 11 hs
Dénivelé: 1112m

Cette journée est très longue et de beaucoup d’efforts. Il s’avérera opportun de très bien évaluer l’évolution entre les campements inférieurs pour déterminer la meilleure stratégie d’attaque, sachant que depuis le Camp 2 il est possible de réaliser un camp de plus, le “Camp 3” (6250m) ou une traversée à “Plaza Cólera” ou Refuge “Berlín” qui, s’ils ne font rien gagner en termes de dénivelé, permettent de réduire la longueur du parcours

Une longue diagonale sillonne les éboulis juste au dessous des tas de rochers qui descendent de la ligne de sommet. Il s’agit de la Traversée du Faux Polonais. Le chemin est toujours très évident et il faut prendre des précautions quand il y a une accumulation de neige, laquelle peut donner lieu à de grandes plaques de neige glacée ou de glace. Cette traversée demande bien deux heures jusqu’à retrouver la Voie Normale à une altitude de 6300m, juste en dessous des zigzag qui conduisent au refuge Independencia, et quelques mètres au dessus des terrasses du Camp 3. A partir de ce point, la description de l’ascension est semblable à celle de la Voie Normale.

2. Voie Glacier des Polonais

2.1 Variante Originelle

Brève Description

Point de Départ: camp de base Plaza Argentina (4200m)
Difficulté: Assez Difficile

Pour monter au Glacier des Polonais par le chemin originel de 1934, on utilise le Camp 2 de Plaza Argentina. Le chemin commence sur un terrain facile, composé de quelques îlots rocheux et de la glace sale. Au fur et à mesure qu’on entre sur les pentes du glacier, la glace est plus propre et la route commence à gagner une inclinaison qui sur ce tronçon est en moyenne de 30 degrés.

Il s’avère fondamental maintenant de garder en vue le point le plus distinctif de cette voie, la “Piedra Bandera”, célèbre formation rocheuse de nettes bandes horizontales. Cette voie monte en traçant une grande diagonale sur le glacier pour atteindre la base de la Piedra Bandera (6400m) où s’installe le camp 3. La diagonale devra être choisie en considérant soigneusement les crevasses et les changements de pente, aspects qui régulièrement souffrent des variations.

La dernière journée commence en esquivant à droite la Piedra Bandera, secteur où la voie atteint sa plus grande pente avec 40 degrés. On accède ainsi à l’arête sud-est, formée en ce tronçon par le Glacier des Polonais et la Paroi Sud. En cette partie, l’arête est très large et peu inclinée mais très étendue jusqu’à atteindre le sommet.

2.2 Variante Directe

Brève Description

Point de Départ: Camp 2
Difficulté: Assez Difficile

Voie Directe des Polanais

Cuello de Botella (6400m)

Un des passages distinctifs et aussi clé de cette ascension est le “Cuello de Botella” (6400m) (50 degrés) couloir formé par des îlots rocheux à droite et quelques bandes de seracs à gauche.

C’est le chemin qui en majorité est suivi pour grimper le Glacier des Polonais et qui, bien qu’il présente de plus grandes difficultés techniques, possède un parcours moins étendu permettant une ascension rapide évitant la nécessité de campements intermédiaires.

Pour monter par cette voie, on peut camper au Camp 2, au pied du glacier. Il est aussi possible d’utiliser comme camp d’attaque les campements de Cólera ou Berlín, sur la Voie Normale.

L’itinéraire sur le glacier trace une directe depuis sa base, assez à droite, passant très prés de soubassements rocheux qui entrent dans le glacier de manière horizontale, se rétrécissant jusqu’à disparaître.

Le dernier signe distinctif de cette directe est la bande rocheuse à 6700m que l’on recommande de surmonter par une gouttière très étroite d’une quinzaine de mètres. Depuis ce point, il ne reste plus qu’à atteindre l’arête sur un secteur qui généralement est glacé. Depuis là jusqu’au sommet, toujours par l’arête.

Voir Carte et Photos
Route Directe des Polanais

3. Voie “de los Guanacos”

3a. Approche

Approche – Tronçon 1: Punta de Vacas (2350m) – Casa de Piedra (3250m)

Durée estimée: 5 – 7 hs
Dénivelé: 850m

Semblable à l’approche de camp de base Plaza Argentina jusqu’au campement de Casa de Piedra.

Approche – Tronçon 2: Casa de Piedra (3250m) – Plaza Guanacos (3800m)

Durée estimée: 5 – 7 hs
Dénivelé: 550m

Tout comme le troisième jour de l’approche pour atteindre le camp de base Plaza Argentina, il est nécessaire de passer à gué le Río Vacas. Une fois sur la gauche ou rive ouest du río, un chemin part en direction du nord, vers le fond de Vallée de Vacas.

Après quelques kilomètres, les fortes pentes descendant les contreforts du Mont Ameghino rendant la progression difficile, il conviendra de passer à nouveau le rio à gué pour se situer sur la droite pendant quelques kilomètres. La manoeuvre de passage à gué se répète une fois de plus dans la zone où le rio commence à tourner vers la gauche, en direction ouest. Ce sera le dernier passage à gué dans la mesure où à partir de ce point le chemin apparaît clairement et toujours à gauche du canal.

On grimpe ensuite par d’amples moraines pour gagner lentement le fond de Vallée de Vacas, connue aussi comme la Vallée de Los Guanacos. Le fond de la vallée apparaît alors dans un cirque de pics enneigés qui composent le “Cordón de Los Penitentes”. De droite à gauche, le sommet “La Mano” (5426m), sommet “Reichert” (5138m), “Cúpula de Güdssfelt” (5474m), sommet “Fitz Gerarld” (5250m) et sommet “Zürbriggen” (5410m).

Juste quand la gorge paraît se fermer définitivement apparaît à gauche du chemin, au sud, une étroite gorge avec un cours d’eau assez torrentueux. Deux kilomètres environ après y être entré en suivant la rive gauche du ruisseau, on arrive à Plaza Guanaco, le camp de base de cette voie particulière d’ascension.

Ici il n’y a pas de prestataires de services permanents. Chaque expédition amène son propre campement qui est démonté une fois que l’on commence l’ascension. Il n’y a pas non plus de services permanents de porteurs ni de communication. Par ailleurs les mules n’arrivent pas tous les jours comme c’est le cas dans les autres campements en saison. Il n’y a pas non plus ni médecin ni patrouille de secours.

Toutes ces informations nous aident à comprendre qu’il s’agit d’une région de la montagne pas mal isolée, avec peu de services et pour laquelle il s’avère fondamental que le groupe ou les clients qui s’aventurent à la parcourir aient une expérience préalable en expéditions d’altitude.

Voir Carte et Photos
Casa de Piedra – Plaza Guanacos (3800m)

Casa de Piedra (3250m) – Plaza Guanacos (3800m)



Vallée de Los Guanacos
Il s’agit d’une ample vallée avec des herbages où il est très fréquent d’observer des familles nombreuses de Lama Guanicoe, guanaco, espèce autochtone de la zone.

3b. Ascension

Ascension – Tronçon 1: Plaza Guanacos (3800m) – Camp 1 (4300m)

Durée estimée: 4 – 6 hs
Dénivelé: 500m

Le chemin naît depuis le camp de Plaza Guanacos, la base la plus basse de l’Aconcagua, puis se met sur des moraines pour commencer à gagner de l’altitude sur les versants à la gauche de la gorge et atteindre les zigzag qui conduisent à un passage contourné de contreforts rocheux. Ici on accède à une zone avec moins de pente, le chemin continue son ascension pour arriver au front de moraines de la gorge qui maintenant s’encaisse à gauche, vers le sud-est.

Au final de cette traversée, dans des grands blocs de rocher à droite se trouve le vieux Camp 1, qui actuellement a été transféré un peu plus haut, sur les moraines frontales. Le chemin continue ensuite en se mettant dans les moraines au travers de petites arêtes, atteignant un secteur de terrasses taillées, juste sur la droite d’un canal qui en été possède habituellement un petit ruisseau dont on peut prendre de l’eau de jour, et qui se congèle la nuit. Ça c’est le Camp 1.

Voir Carte et Photos
Plaza Guanacos – Camp 1 (4300m)

Ascension – Tronçon 2: Camp 1 (4300m) – Camp 2 (4900m)

Durée estimée: 3 – 4 hs
Dénivelé: 600m

Le chemin continue très marqué maintenant jusqu’à atteindre un front de moraines avec des pierres assez détachées très abruptes qui forment une obstruction dans le fond de cette petite vallée. Le chemin traverse la moraine dans un secteur où la marque est habituellement assez libre en raison des caractéristiques du terrain. On gagne ainsi la partie supérieure de cette obstruction.

Maintenant on monte sur une plus faible pente et en terrain plus ferme jusqu’à atteindre sur un adossement les murs et terrasses qui annoncent la présence du Camp 2. De grandes murailles rocheuses ferment la vue depuis le sud-est au nord-est. Au nord, la vue gagne de l’amplitude. Par dessus les pics voisins apparaît le “Cordón de La Ramada” avec “Le Mercedario” (6770m) comme sommet dominant.

Voir Carte et Photos
Camp 1 (4300m) – Camp 2 (4900m)

Ascension – Tronçon 3 et 4 Tronçon 3: Camp 2 (4900m) – Camp 3 (5500m)

Durée estimée: 3 – 5 hs
Dénivelé: 600m

Maintenant le chemin se situe nettement en direction ouest, pour atteindre une série de zigzag entre îlots rocheux. On arrive ainsi au début de la première grande diagonale de cette voie qui traverse la base d’un immense et uniforme éboulis en direction sud-est vers la petite arête avec quelques formations rocheuses.

A mesure que nous montons par cette diagonale se détache à l’horizon, en son final, une petite tour de roc sur le ciel. Cette borne naturelle indique le final de la diagonale et l’arrivée à une épine rocheuse. En ce point le chemin s’infiltre dans ces formations cherchant un passage entre les rocs jusqu’à atteindre une petite vallée en forme de cirque, toujours avec des blocs de roche assez claire et qui apparaissent légèrement sur la droite de cette arête naissante.

C’est le Camp 3. Pendant le parcours de cette petite arête il est possible d’observer à une altitude semblable en direction sud-est, le chemin qui relie les camps 1 et 2.


Tronçon 4: Camp 3 (5500m) – Camp 4 Plaza Cólera (5970m)

Durée estimée: 3 – 5 hs
Dénivelé: 470m

Quelques zigzag entourent des formations rocheuses pour rejoindre de nouveau le grand éboulis que maintenant nous devons traverser en suivant la diagonale ascendante dans le sens opposé au jour antérieur.

Cette diagonale se dirige vers une zone formée d’un bon nombre de petites tours et petites aiguilles de roche claire ainsi que de formations creuses. Ici le chemin recommence à dessiner des zigzag entre ces formations rocheuses pour accéder finalement par un passage étroit à un secteur assez plat où se trouvent les terrasses de Plaza Cólera.

Ascension – Tronçon 5: Camp 4 Plaza Cólera (5970m) – SOMMET (6962m)

Durée estimée: 7 – 10hs
Dénivelé: 992m

Depuis Plaza Cólera, le chemin est toujours très évident et monte rapidement sur des éboulis bien délimités à droite par diverses roches de couleurs variées.

Ce chemin rejoint celui décrit dans la Voie Normale à l’endroit où cette voie monte à l’arête nord à la hauteur de “Piedras Blancas” à 6100m.

A partir de ce point, la description de l’ascension est semblable à celle de la voie normale.


Sommet du Mont Aconcagua, t’attendant.

MONT ACONCAGUA - Expéditions, information, guides, ascensions - Argentine

CERRO ACONCAGUA - Expediciones, información, guías y logística - Argentina

ACONCAGUA BERG - Expeditionen auf den Aconcagua und vollstandige Information uber den Berg - Argentinien

MONTE ACONCAGUA - Spedizione - escursione - informazione - guide e logistica Salita alla cima e trekking Argentina

CERRO ACONCAGUA - Expedições - informação - serviços guias e logística - Ascensão ao cume e trekking - Argentina

HH