Mont Aconcagua

Histoire | Information

Première ascension absolue


Les premiers essais pour atteindre la cime sont attribués à Paul Güssfeldt, un explorateur allemand, découvreur de la montagne, qui trace pour la première fois le chemin jusqu’a 6.560 mètres de hauteur et doit abandonner l’ascension au milieu d’un orage.

Quatorze ans plus tard, l’Anglais Edward Fitz Gerald dirige une équipe européenne de neuf hommes, avec le Suisse Matthias Zurbriggen comme chef des guides. C’est le même Zurbriggen qui réussira le 14 janvier 1897, cloturant ainsi une des plus belles histoires de l’alpinisme: monter au sommet du Mont Aconcagua (6.962 m.s.n.m.).

Matthias Zurbriggen
Paul Güssfeldt

A cette époque-là il n’y avait ni refuges, ni cartes, ni chemins marqués. Il n’y avait que l’immensité du mont, le froid, les vents et le mal de montagne.

Le 23 décembre 1896 l’expédition infatigable commençait ses attaques du sommet qui terminèrent par la conquête du toit des Amériques. Après beaucoup d’essais, le 14 Janvier 1897 à la suite d’un petit repos, Zurbriggen et Gerald entreprennent ce qui deviendra la première de toutes les cimes atteintes. A 6.700 m.s.n.m., Fitz Gerald doit abandonner l’ascension et c’est Matthias Zurbriggen qui terminera seul l’epopée. Le reste des expéditionnaires retourne à Puente del Inca pour préparer un nouvel assaut. Seulement 3 d’entre eux partent le 13 Février et c’est Gerald qui doit abandonner cette fois encore. Pour sa part, Lanti accompagné par Vines, deux participants de l’expédition initiale, continueront leur rythme de marche et réussiront la deuxième ascension du Colosse.

Origine du nom

Le nom Mont Aconcagua, comme la plupart des toponymes d’origine indigène, a généré des polémiques quant à sa signification en espagnol. La version la plus acceptée est celle de Sentinelle de Pierre, provenant des mots d’origine Quechua : Akon et Kahuak.

En langue Aymara les mots Kon et Kawa signifient respectivement il a neigé et mont. Alors, selon cette langue, Aconcagua pourrait se traduire comme Mont Enneigé. Sentinelle de Pierre demeure l’ethymologie la plus acceptée.

Le presque 7.000, objet de discussions

Les différentes mesures de l’altitude du mont font l’objet de nombreuses discussions. En 1898, la Commission Chilienne de Confins lui adjuge 6.960 m.s.n.m. tandis que son homologue argentin l’élève à 7.130 m.s.n.m., la mesure la plus élevée de l’histoire. Après un certain temps, en 1957, la carte aéronautique OACI lui concède 6.959 m.s.n.m., hauteur que retient la cartographie de l’IGMA depuis 1962. L’altitude la plus fréquemment mentionnée, du moins en Argentine, a été mesurée par satellite en 1989. Elle lui concède la hauteur de 6.962 m.s.n.m. avec une possible erreur de ± 5 mètres.

Géologie

Le colosse des Amériques a une hauteur de 6.962 m.s.n.m. principalement due à son ancienne activité volcanique. Il s’agit d’un paléo-volcan en raison de son contenu net. C’est une structure volcanique séparée de sa chambre d’alimentation ou chambre magmatique, ce qui expliquerait sa hauteur exceptionnelle. Selon les datations des vulcanitos de sa cime, ce volcan aurait été actif il y a au moins 9,5 millions d’années.

MONT ACONCAGUA - Expéditions, information, guides, ascensions - Argentine

CERRO ACONCAGUA - Expediciones, información, guías y logística - Argentina

ACONCAGUA BERG - Expeditionen auf den Aconcagua und vollstandige Information uber den Berg - Argentinien

MONTE ACONCAGUA - Spedizione - escursione - informazione - guide e logistica Salita alla cima e trekking Argentina

CERRO ACONCAGUA - Expedições - informação - serviços guias e logística - Ascensão ao cume e trekking - Argentina

HH